Ça coule pas de sources

Non mais vous pouvez dire ce que vous voulez, je vous citerai en off

Par David Carzon

Il y a deux choses qui m’ont donné cette idée à la con : le témoignage bidon et piégée d’une femme polygame dans Le Point dont on ne peut pas dire qu’il a vraiment vérifié sa source et l’autre histoire que j’ai racontée sur le site « blog, mode, lacan et coup de boule » de l’amie Titiou et qui exploite pleinement le potentiel du téléphone arabe. J’ai eu envie de me livrer à une petite expérience un peu poussée sans être exhaustive. Du data-journalisme à la volée.

Donc j’ai pris toute la presse d’actu payante quotidienne du vendredi 1er octobre et les hebdos pour relever dans chaque article, chaque fois qu’était utilisé une source ou un témoignage anonyme. Les journaux concernés : Le Monde, Le Parisien, France Soir, Le Figaro, Libération, Le  Nouvel Observateur, Le Point (forcément), L’Express, Paris Match, VSD et Marianne.

Peu de surprise à la vue des résultats dont vous avez la liste complète à la fin de la note mais la confirmation d’une pratique bien ancrée dans certains domaines. Voici les enseignements qu’on peut tirer de cette #entreprisequejemedemandeencorepourquoijemesuislancédedans.

Résultats globaux : prééminence de la politique

J’ai relevé 61 articles faisant état d’au minimum d’une source anonyme ou d’un témoignage volontairement non identifiable, articles que l’on peut ranger dans 8 catégories arbitrairement choisies par moi-même : international, politique, médias, sport, société, people/culture, justice et économie/social.

Dans le détail, 24 articles « politique » sont concernés ce qui représente 40 % de l’ensemble pour cette seule rubrique. Suivent les rubriques international (13 articles), société (9), sport (4), médias (3), people/culture (3), éco/social (3) justice (2).

Quand on rentre dans le nombre de sources citées (138 au total pour ces 61 articles donc), la prééminence de la politique est encore plus forte : 63 sources utilisées, soit 46 % de l’ensemble. Les suivants : international (21 sources), société (15), médias (14), people/culture (9), économie/social (7), justice (6) et sport (3).

International : un cas dicté par l’actu

La forte présence des sujets internationaux concerne avant tout l’enlèvement des Français au Niger et il est normal de retrouver des sources diplomatiques anonymes sur une problématique aussi délicate.

Médias : on ne cite pas les confrères

Les articles médias de cette petite expérience s’intéressent au possible rachat du Parisien par Dassault. Dans le papier de Libé, on trouve six sources non identifiées de journalistes salariés du Parisien, un anonymat respecte même quand il s’agit d’organisme représentatif, type société des rédacteurs.

Politique : pas de complexe

Dans cette liste, on peut relever trois cas un peu particuliers touchant à la politique :

  • Un page sur la déprime de Chirac dans le Parisien où une seule source est citée nommément, à savoir un avocat de l’ancien président. Sinon, on retrouve pas moins de 6 sources non identifiées : des proches, des hommes politiques, des conseillers politiques assez vaguement décrits pour ne pas être reconnaissable.
  • Un dossier de 7 pages sur Sarkozy dans L’Express avec 7 sources non citées. Notable mais pas extraordinaire vu l’épaisseur du dossier
  • Le palme revient sans doute à un article du Nouvel Obs sur Jean-Louis Borloo sur deux pages avec 12 sources anonymes, principalement des proches et des amis du sujet de l’article, pour une seule clairement identifiée (Jean-Pierre Raffarin)

Le politique est donc un domaine où les sources anonymes sont une habitude. C’est un constat avant d’être une critique. En politique, la première des choses est de se constituer un réseau d’informateurs à qui on peut faire appel pour avoir des infos dans ce milieu très fermé. Les journalistes les contactent quand ils veulent du off sur un dossier ou pour balancer de la saloperie sur un collègue.

Problème quand même à la lecture de notre petite enquête, impression confirmée par une lecture régulière de la presse, cette méthode de travail est devenue une habitude à laquelle on ne fait plus guère attention. En gros, le journaliste a le choix entre avoir du off ou demander un entretien plus officiel avec le risque d’une demande de relecture de l’interview et des propos de la part de l’intéressé, une autre pratique bien ancrée dans les mœurs.

Anonymes mais crédibles

Ce n’est pas parce que la source est anonyme qu’elle ne peut pas être crédible. La plupart du temps, elle est simplement utilisée pour protéger la source et qu’elle soit la moins reconnaissable possible. D’ailleurs, le mot le plus utilisé pour qualifier ces sources, c’est le mot « proche », on le retrouve 24 fois. Ça pourrait être n’importe quoi, mais ce mot doit rassurer sur la crédibilité de la source utilisée.

Voilà, maintenant, il faudrait faire ce travail sur la durée ou bien comparer ces pratiques avec celles de nos amis européens et américains, mais je n’ai vraiment pas que ça à foutre.

Liste des sources téléchargeable en pdf

LISTE DES SOURCES ANONYMES DANS LA PRESSE DU 1er OCTOBRE

–>

FRANCE SOIR

Les otages sont vivants (international)

Ce constat livré par un ténor du Pentagone…

Comme doit le reconnaître le Quai d’Orsay : «… »

Une source militaire nous indiquait…

Au ministère de la Défense, n’indiquait-on pas…

• Les agents d’EDF-GDF victimes d’agressions (société)

Une information confirmée par un membre d’un CHSCT d’Ile-de-France souhaitant garder l’anonymat : « … »

« … » précise une porte-parole

Témoignage anonyme d’un cadre de chez Pizza Hut

• Les stars marseillaise cibles d’un gang de cambrioleurs (société)

« … » confirme une source proche de l’enquête.

« … » confie un proche du dossier

• Plainte contre une maison de retraite (société)

« … » selon une source proche du dossier

• La vidéo de Niqabitch enflamme le Net (société)

Une des deux jeunes femmes s’explique…

• Manadou sur le point de replonger (sports)

« … » a confié l’agence (sic) une source proche du club

–>

LIBERATION

• Hirsch balance, la droite crie à la vengeance (politique)

« … » déclarait hier un de ses proches

• Surenchère sur le vert au Mondial de l’automobile (éco/social)

« … » avoue un journaliste

« … » sourit un visiteur

C’est l’avis de deux Chrysler Boys

« … » dit l’une de ses collègues

• Alberto Contador dopé à la viande (sport)

Un spécialiste de la lutte antidopage…

• Dassault affole « Le Parisien » (médias)

« … » tient à préciser un rédacteur

« … » explique un membre de la Société des Journalistes

« … » rit jaune un journaliste

«… » critique un journaliste

« … » précise un salarié

«… » soupire un journaliste

• Je suis un dompteur, pas un éducateur (justice)

« … » dit une éducatrice

« … » bredouille à la barre une employée du conseil général

« … » tente une responsable du conseil général

« … » dit Akim (les prénoms ont été modifiés)

–>

LE MONDE (daté du 2 octobre)

• Des soutiens réunis à Alger (international)

« … » raconte une participante française

• La filière voltaïque française réclame un cadre plus stable (politique)

Au cabinet de Jean-Louis Borloo, on justifie : « … »

« … » dit-on au cabinet.

Elections en Bosnie (international)

« … » commente un diplomate

• La Lettonie se tourne de plus en plus vers la Russie (international)

L’objectif serait, selon un responsable du service « … »

« … » assure le service

La police a pris prétexte de dérogations pour outrepasser la loi sur les écoutes (politique)

… ce que confirme une source à Matignon « … »

–>

LE FIGARO

• Sarkozy célèbre l’héritage chrétien (politique)

« … » témoigne un élu

• Permis à points : non au laxisme (société)

« … » poursuit un collaborateur

• Aubry refuse de se laisser dicter son tempo (politique)

« … » sourit un habitué de la rue de Solférino

« … » se demande un député

« … » pense un membre du bureau national

« … » explique un président de région favorable à Aubry

• Moins d’argent pour l’armée britannique (international)

Selon des sources proches du dossier à Paris et à Londres, …

• Polémique après l’expertise sur l’opération de Johnny (people)

« … » décrypte un proche du dossier

• L’Europe en guerre contre les trafics alimentaires (international)

« … » confie-t-on à l’Oclaesp (Office centrale de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique)

« … » confie-t-on à l’Oclaesp

–>

LE PARISIEN

• Le document décrypté par les experts (international)

Un proche de l’otage antillais (…) ne cache pas son émotion : « … »

Selon un responsable malien d’origine touarg que nous avons interrogé, « … »

« … » jugent les spécialistes

• Un homme abattu en pleine rue à Grenoble (société)

« … » confie une source proche de l’enquête

« … » ajoute la même source

• La déprime de l’ancien président (politique)

La réponse est presque toujours la même, qu’elle vienne de ceux qui ont vraiment approché l’ancien président de la République ou plus affirmative encore de ceux qui en ont parlé avec quelqu’un qui l’aurait rencontré : « … »

« … » confie un de ses anciens ministres et vieux complice

A entendre ses amis (…) « … »

« … » confie un proche

Tous ceux qui rencontrent leur grand homme « … »

« … » lance mordant un ex collaborateur du vieux président

• Villiers tire sa révérence (politique)

« … » confie un proche

• Juppé vise l’écologie ou la Défense (politique)

A des visiteurs, il a confié « … »

Il a glissé à ses proches…

Selon des proches…

• Retraites : demain, nouvelles épreuve de force (politique)

« … » avoue-t-on chez FO

• Bruno Apparu hué au congrès des HLM (politique)

« … » s’amuse un président d’officine HLM d’Ile de France

• Les liaisons dangereuses du champion (sport)

« … » répètent les proches du Madrilène

• Maxims’ fait l’impasse sur le déjeuner (social)

« … » avoue un employé

« … » regrette cet employé

• Sexion d’Assaut sanctionné (culture)

« … » assure-t-on à NRJ

–>

LE POINT

• Juppé, la tentation de Matignon (politique)

« … » , confie-t-il à ses proches

• Pas de Sled (medias)

« … » confirme l’état-major de France Télévisions

« … » explique un de ses adjoints

• Quand Fillon sort du bois (politique)

« … » persifle un ministre important et jaloux

Borloo fait savoir que « … »

« … » martèle un dirigeant de la majorité

D’éminents conseillers de l’Elysée prônent « … »

• Un mari, trois épouses (société)

Témoignage anonyme d’une femme marié avec un polygame

• Sarkozy l’immigré (politique)

« … » glisse un de ses vieux amis

• Belmondo, le bonheur à tout prix (people)

A ceux qui s’offusquent, il déclame « … »

Un autre, il laisse entendre « … »

« … » témoigne un vieil ami

« … » se souvient cet ami

« … » croit savoir un proche

« … » témoigne un proche

L’un deux murmure que « … »

–>

MARIANNE

• Les trafics de la Légion d’honneur (société)

« … » comme on dit à la grande chancellerie

• Le raid de Dassault sur le Parisien (médias)

Dans l’entourage de Nicolas Sarkozy, on qualifie « … »

Le journal, raconte-t-on dans les couloirs de la maison…

« … » plaisante un cadre du groupe

« … » lâche un cacique du groupe Dassault

• Le papyvore de l’Essonne (politique)

… selon les mots de la rédaction du Parisien

« … » risquent les journalistes de l’édition 91

• Affaire Woerth-Bettencourt (politique)

«… » observent les syndicats de magistrats

« … » explique un juge parisien

Les opposants à Courroye le soupçonnent de « … »

• Xavier Bertrand, le chouchou dans le trou (politique)

«… » constate un ministre important

Selon ce même ministre… « … »

• Guerre de l’eau à Quimper (société)

« … » confie une élue

« … » affirme un conseille de quartier

–>

PARIS-MATCH

• Alexandre Pougatchev, l’apprenti tsar de France Soir (médias)

Une ancienne collaboratrice raconte « … »

Un ancien rédacteur en chef assure « … »

• Abou Zeid (international)

« … » dit un de ses anciens amis, sous couvert d’anonymat

Un agent occidental au Maghreb déclare : « … »

• Dilma Roussef, à l’ombre de Lula (international)

« … » confie un de ses conseillers

• UMP La guerre des trois aura bien lieu (politique)

« … » pronostique un sénateur influent

• Les secrets d’une longue fuite (international)

« … » me confiera un ministre nigérien

–>

LE NOUVEL OBSERVATEUR

La malédiction de San José (international)

« … » dit un journaliste local

Et si Sarkozy était battu… (politique)

Commentaire d’un ministre proche de Xavier Bertrand…

Vire-moi si tu peux ! (politique)

Comme le dit aussi un autre proche du président, conseiller de l’ombre : « … »

Dixit un responsable de l’UMP « … »

Borloo, et si c’était vrai… (politique)

Quelques bons amis le décrivent comme «… »

« … » dit un de ses proches

« … » ironise un proche du chef de l’Etat

« … » ajoute un autre conseiller de l’Elysée

« … » murmure-t-on dans son entourage

« … » dit un sénateur centriste

Tous les observateurs le reconnaissent : « … »

« … » souligne un ami des deux hommes

« … » dit un de ses plus proches amis

« … » annonce un collaborateur

« … » ironise un ministre

« … » prévient un conseiller de l’Elysée

• Le coup de bambou (social)

« … » réplique un petit industriel

–>

L’EXPRESS

• Guéguerre (politique)

« … » réplique un proche de Morin

• Sarkozy, pourquoi il suscite la haine (politique)

Pourtant, à l’Elysée, certains s’inquiètent d’attitudes « … »

Les chiraquiens rappellent volontiers que « … »

« … » décrit l’un de ses anciens collègues

Un ancien ministre complète : « … »

« … » pointe un ancien conseiller de l’Elysée.

«… » commente un proche

« … » souligne un vieux routier de la presse judiciaire

• Ca balance pas mal à Bercy (politique)

« … » raconte un de leurs collègues

« … » relève un ministre

• Juges au bord de l’implosion (justice)

« … » se souvient un juge d’instruction

« … » s’alarme un procureur

• Dilma, l’élue de Lula (international)

« … » confie un collaborateur de longue date

–>

VSD

• Eric Besson : Capri, c’est pas fini (politique)

« … » fulmine son entourage

• Qui sont les kidnappeurs du désert ? (international)

« … » a raconté un médiateur malien

  • Par sayseal le : 08.10.2010 repondre au commentaire

    Jack Shafer de Slate.com avait fait ce décompte pour quelques grosses publications américaines, en utilisant des alertes google et en notant à chaque fois à qui bénéficiait l’anonymat (la source? le reporter ? les deux?) et à quel point c’était acceptable sur une échelle de 0 (=ok) à 5 (= n’importe quoi)
    C’est ici et c’est super intéressant : http://www.slate.com/id/2195078/

  • Par nataz le : 08.10.2010 repondre au commentaire

    Personnellement ça me sidère. Mais je n’ai peut-être pas l’habitude de ce genre de procédé. Pour ceux qui sont plus dans le milieu que moi, diriez-vous que c’est normal / dans la moyenne, ou cela vous choque-t-il aussi ?

    Par AlexGuetta le : 08.10.2010

    @nataz : Sans sources anonymes, il y aurait beaucoup moins de contenu dans nos journaux du matin (surtout dans la sphère politique comme le démontre le billet). Si l’on ne peut pas garantir l’anonymat à une source qui ne souhaite pas être citée, l’information ne sera pas délivrée au journaliste, et donc de facto, le lecteur, l’auditeur ou le téléspectateur seront, eux aussi, privés de cette info.
    C’est du donnant-donnant : Je te donne l’info et tu me garantis l’anonymat. Tu me balances dans ton papier, tu ne pourras plus compter sur moi.

    Le risque c’est qu’évidemment, la source anonyme a bon dos. On peut lui faire dire un peu tout et n’importe quoi. Là, c’est le journaliste lui même qui se doit d’être déontologiquement irréprochable. Car le propre de la source anonyme, c’est qu’il n’y aucun moyen pour une tierce personne, de vérifier la véracité des propos tenus par X ou Y vu que l’on ne sait pas qui sont X et Y.
    Mais là, ça relève d’un autre problème : la méfiance des français vis à vis des médias actuels.

    @David Carzon : Le billet est très intéressant et vraiment bien fichu. Ca devait être bien fastidieux à faire !

  • [...] This post was mentioned on Twitter by Eric Scherer, bienbienbien, Capucine Cousin, Sandrine Cochard, Benoit Raphael and others. Benoit Raphael said: RT @Capucine_Cousin A lire: Petite enquête à a sauce @bienbienbien sur les sources anonymes dans la presse http://bit.ly/cFCjHl @davidcarzon [...]

  • Par Da Scritch le : 08.10.2010 repondre au commentaire

    Je crois aussi que l’anonymat joue de la dramatisation de l’article : ça donne une teinte enquête secrète, détective privé, etc…. au papier

    Après, je pense aussi que certains journaux décident de ne tout simplement pas citer les noms de témoins uniquement pour ne pas alourdir leur article, ou tout implement parce que l’interlocuteur est l’attaché-e de presse, ce qui la fait moyen comme article d’investigation.

  • Par Wedge le : 08.10.2010 repondre au commentaire

    Des articles BBB comme on les aime bien bien bien ! :)

    Signé : Wedge (Les noms ont été changé)

  • Par Webster le : 08.10.2010 repondre au commentaire

    Un peu de lecture scientifique sur le sujet:
    http://bit.ly/dlJJxg http://bit.ly/ayoQQ5 http://bit.ly/a4rxDH http://bit.ly/a1CAJI http://bit.ly/aFK1fu

  • Par My fair lady le : 08.10.2010 repondre au commentaire

    C’est marrant, du coup, il suffit de modifier la ponctuation pour arriver à des phrases bien absurdes (mais qui donnent l’impression d’avoir lu l’article en entier)

    “Eric Besson : Capri, c’est pas fini, fulmine son entourage.”
    “Juppé vise l’écologie ou la Défense, il a glissé à ses proches”
    “Vire-moi si tu peux !, comme le dit aussi un autre proche du président”
    “Sarkozy l’immigré (politique) , glisse un de ses vieux amis”
    “Je suis un dompteur, pas un éducateur, tente une responsable du conseil général” etc…

  • [...] viaNon mais vous pouvez dire ce que vous voulez, je vous citerai en off | BienBienBien. [...]

  • Par Marc le : 08.10.2010 repondre au commentaire

    Si je comprends bien, vous partez d’un exemple où le journaliste cite sa source sans la connaitre ni la vérifier, pour extrapoler et énumérer une pratique inverse heureusement majoritaire: les journalistes connaissent des sources trop crédibles pour être citées, et les camouflent pour respecter l’anonymat… Où est le problème?

    Par David Carzon le : 08.10.2010

    Cher Marc,

    Si cette petite expérience montre qu’il n’y a pas de problème majeur, tant mieux non ? Je ne partais pas forcément du principe qu’il y avait scandale. Et pour être précis, je suis parti de DEUX cas précis où les journalistes se servaient de sources anonymes pour construire leur papier. Je n’ai pas cherché à savoir si toutes les sources utilisées dans la presse étaient bidons ou réelles, il me faudrait un mécène rien que pour cette enquête.
    S’il y a une chose à relever, c’est l’utilisation de sources anonymes dans les articles politiques qui ne servent pas à protéger les dites-sources mais la facilité du journaliste à avoir du off dans un avenir proche. Il y a une forme de facilité oui, qui ne remet pas en cause la démocratie, mais qui interroge. On voit que quand un journaliste utilise une source en la désignant comme “un président d’officine HLM d’Ile de France”, cela la crédibilise et on ne doute pas de sa véracité. Mais quand on parle d’un proche du président, je le sais par expérience, c’est l’inverse. Ce n’est pas un gage, mais ça aide le lecteur à s’y retrouver. Et vouloir tendre à ça il est où le problème ?

    Par Marc le : 08.10.2010

    @David Carzon

    Oui donc je ne réussis pas à faire une réponse à la réponse (:)) donc bon.

    Je n’ai pas vraiment le recul pour savoir si la tendance est à l’augmentation des “proches de” et des “collaborateurs” en tous genres, mais il est certain que de les recenser et montrer qu’ils abondent dans la presse, c’est intéressant.

    Je ne comprends juste pas ceux que cela “sidère”.

    Je ne sais pas non plus si on a plus de fuites du Palais aujourd’hui qu’il y a 20 ans. J’en ai quand même l’impression. La course à la petite phrase, la réaction au moindre fait d’actu pour placer “Sarkozy” dans un titre, tend peut-être aussi à vouloir tirer n’importe quelle impression de quelqu’un bien placé, qu’importe si on ne cite pas son nom.
    C’est cette possible “surrenchère” qui dévalorise peut-être un “proche du président” qu’un “proche de président d’officine de HLM d’Ile-de-France”, moins suscéptible d’avoir été interviewé pour se retrouver dans un confidentiel buzzable.

    Mais pour moi, il n’y a pas de rapport entre le fail du Point et la fel… l’inflation des “proches” et des “collaborateurs”. Il y a un travail de vérification des faits/sources, et un devoir de respect de l’anonymat de certaines sources, à la discrétion du journaliste, qui seul sait d’où il tient son info, qui il a au téléphone, etc… En fonction de l’article et des circonstances, je fais confiance au journaliste ou pas.

    Bref, de toute façon, n’y a pas de problème, il n’y a que des solutions, et j’ai pris du plaisir à lire ton article :)

  • Par David Carzon le : 08.10.2010 repondre au commentaire

    Sinon, merci à tous pour vos commentaires et notamment vos renvois vers de la lecture plus scientifique.

  • [...] "Non mais vous pouvez dire ce que vous voulez, je vous citerai en off" | par @davidcarzon … – la presse d’actu payante quotidienne du vendredi 1er octobre et les hebdos pour relever dans chaque article, chaque fois qu’était utilisé une source ou un témoignage anonyme. Les journaux concernés : Le Monde, Le Parisien, France Soir, Le Figaro, Libération, Le  Nouvel Observateur, Le Point (forcément), L’Express, Paris Match, VSD et Marianne. [...]

  • Par Marie Roselblack le : 12.10.2010 repondre au commentaire

    C’est pour ça que le site actu-du-jour.fr est né.

  • Par asselin le : 19.10.2010 repondre au commentaire

    Selon une source qui souhaite garder l’anonymat, David Carzon aurait troqué entre le 1er et le 7 octobre la quasi-totalité de sa vie privée contre une pile de papier. Celle-ci aurait du, en principe, servir à emballer le poisson à partir du 2 Octobre.

tout pareil

Puisque c’est ça, je m’en vais. Quoi ? Vous vous en foutez ? Twitter, aime-moi ou je te qwitte

Au Mac Gyver Bar ce soir-là, on dansait

Tattoo compris

Go

LiensLiensLiens

Les murs ont la parole

 more