On va tous mouriiiiiiiiiiiiiiiiir ! (sauf moi)

La fin du monde, c’est ce soir

Par Romain

On voudrait pas vous alarmer, mais c’est la fin. La fin de tout. Rangez vos bureaux ce soir en partant parce que demain, tout sera terminé. Deux mille ans qu’on nous le promet et ça y est, c’est pour tout de suite. C’était déjà la fin des blogs (même des blogs beauté) la fin des CD et d’ailleurs de la musique, la fin du cinéma, la fin de la culture également, la fin du Community Management, la fin de la télévision, bien sûr, la fin d’Internet, du portable, et même pour Bernard Guetta, l’éternel optimiste de la chronique géopolitique de France Inter qui a cru longtemps à la paix dans le Proche-Orient, il y a “urgence”. Non, les chatons, on vous le dit, on est dans la panade.

Ok, ok, c’est peut-être pas pour tout de suite, tout de suite. Vous avez probablement encore le temps de vous occuper du contrat d’assurance Berthier. Mais que cela ne vous empêche pas d’être prêt car d’ici 100 ans, bâm, c’est terminé les gazous. Même pour les beaux gosses comme Vincent Glad ou David Carzon. Aucune échappatoire pour personne. Il est certain que d’une manière ou d’une autre l’espèce humaine finira par disparaître de la surface de la planète. Attendez, pas dans cent ans, dans moins de 50 ans en fait. Ou pas.

On devrait faire attention n’empêche : même si notre disparition est à peu près inéluctable, la fréquence de son annonce provoque une instabilité boursière et des vertiges à l’économie de notre monde occidental. Et ce n’est pas nouveau. “La fin du monde, c’est pour demain”, l’expression ne date pas d’hier. De ce côté de la planète (celle des riches), ça fait deux mille ans qu’on l’attend, depuis qu’un sympathique nazaréen a pris ses sandales pour remonter vers Jérusalem et prévenir de son imminence. Ce n’était pas le premier, mais il a été le plus entendu. Quand il est mort, il a dit à ses potes : “bougez pas, moi et mon reup, on revient”. Quand Rome a saccagé le Temple soixante-dix ans plus tard, ses potes un peu vieux se sont dit : “les mecs, on s’est fait rouler”. Mais depuis, la fin du monde est dans notre sang. Et tout le monde a son avis sur la façon dont elle va arriver : les pluies de sang, la Station Mir, le bug de l’an 2000, le réchauffement climatique, le chaos, mesdames et messieurs. (2012, ça ne compte pas : les Mayas ont dit cette date alors même qu’ils ne seraient plus de ce monde pour vérifier leur théorie).

C’est banal : on veut qu’avec notre propre disparition arrive celle des autres. C’est trop dur de supporter l’idée que le monde vous survit. Et pourtant, quand bien même un phénomène climatique arrive à éradiquer les quelques six milliards qui peuplent la planète bleue, il y aura toujours une branche qui survivra, la nature a horreur du vide. Et même si l’humain de demain ne comprendra rien aux octets qu’on est en train de taper (difficilement) sur Bienbienbien (qui bouge encore, malgré ce qu’on peut croire), même si l’homo sapiens post-réchauffement-climatique ne connaitra pas les résultats de l’équipe de France de football, même si le futur homme (si c’en est un – il a plus de chances d’être une bactérie) n’en aura que foutre de Leonard de Vinci et de sa Joconde, quand BIEN MÊME les serveurs d’Adobe arrêteront d’invalider les licences pirates de Photoshop, il y aura toujours une certaine forme de vie selon la hiérarchie de la “fin du monde”.

D’ailleurs, cet extrait de Futurama (qui explique qu’à la fin de la fin, le monde renaît grâce à un nouveau big bang) nous en donne un parfait aperçu :

Faites attention quand même : a priori, au Paradis, pas moyen de checker ses mails.

(Photo sous licence CC Flickr / Nasa)

  • Par rickette le : 30.08.2010 repondre au commentaire

    haha j’ai tellement kiffé cet épisode de Futurama !!
    Je me suis bidonné du début à la fin, je vous le conseil

  • Par Kévin Hinault le : 30.08.2010 repondre au commentaire

    Si une prédiction est une denrée périssable selon l’exemple des Incas, alors Fenner dans l’article “http://www.slate.fr/story/23355/espece-humaine-extinction-dans-100-ans” ne compte pas non plus. Il a 95 ans, je doute qu’il soit encore viable dans 1 siècle ! Bref il ne se mouille pas trop lui non plus. C’est facile de faire peur au gens et de ne pas assumer jusqu’au bout ses blagounettes.
    Moukmouk de pohenegamouk et ses 50 ans de compte à rebours est passablement porteur du même problème : un ours polaire moyen depassant rarement les 20-25 ans. Faites jamais confiance à un Ours. Sont tous mal léchés c’est très connu.
    Reste Paco qui s’est largement immergé dans sa fin du monde. Ok on l’attend encore avec lui mais elle a juste peu de retard, le périph est bouché.

    Bref on ne peut compter que sur soi-même pour la fin du monde donc prenez une pelle, une pioche et allez percer un ou deux pipe-lines. Je vous promets un feu d’artifice dans les 3 jours. Oui c’est une prédiction ;)

    Par Moukmouk le : 31.08.2010

    C’est Paccalet qui dit : ” les humains vont disparaitre… bon débarras”. C’est aussi le point de vue des ours, sauf qu,on risque fort de disparaitre avant, alors ça ne nous servira pas à grand-chose.

    Merci pour le lien.

  • Par Brainema le : 30.08.2010 repondre au commentaire

    A la lecture de cet article on prend conscience de l’importance d’un abonnement à des flux RSS…
    si ca se trouve certains vont disparaitre demain sans avoir lu cet article alors qu’ils sont fans de BBB … triste monde, il ne sauront même pas que Romain les avaient prévenus :)

  • Par Wedge le : 31.08.2010 repondre au commentaire

    Hum hum… Petite précision sur le “mec en sandales” mais il avait pourtant bien annoncé que Jérusalem serait prise et le temple complètement détruit… Cf Marc 13:1,2,14-16.

    Les romains sont d’ailleurs arrivés d’abord en 66 avec Cestius Gallus mais sont repartis comme ils étaient venus. D’après l’histoire, on peut supposer que certains ont conclus des paroles ci-dessus que c’était le bon moment pour se planquer dans les montagnes. Et en effet, 4 ans plus tard, en 70, l’armée romaine s’est repointée avec Titus et a défoncé tout le monde…

    Bref… Désolé pour la parenthèse histoire biblique…

  • Par Moukmouk le : 31.08.2010 repondre au commentaire

    la fin des humains n’a voir avec la fin du monde. Qu’une espèce vivante disparaisse, la terre ne s’en fatigue pas trop. Chose certaine, ce qui survivra à notre civilisation sera trop différent pour encore s’appeler humain.

    Merci pour le lien

  • Par arthur delacroix le : 07.09.2010 repondre au commentaire

    juste pour faire mon rabat-joie (un peu comme Wedge) …

    le bug de l’an 2000, ça s’est VRAIMENT passé.

    ha bah oui là… on fait moins les mariolles hein ?… non mais quand on sait pas…

seconde pioche

Internet, un remède bien efficace à la productivité Logos, vertiges, trous et Hitler, la journée en 10 liens

Ah, t’es mort. Ah ben non en fait.

Faut pas rester là, madame, faut partir maintenant BienBienBien, la fin et la suite

Go

LiensLiensLiens

Les murs ont la parole

 more