Il en va des mème comme du sel, point trop n'en faut

2010, l’année ou internet a tué le mème internet

Par Dominique Willieme

Souvenez vous. C’était en 2002. Un jeune homme, avec quelques petits problèmes de surpoids, faisait tranquillement le malin dans sa cave avec un manche à balai qu’il avait, dans sa méprise toute adolescente, confondu avec un sabre laser de Jedi – Michel Chevalet, donne moi ta force.

Des experts apparemment bien renseignés (c’est marqué sur Wikipedia, donc, c’est vrai) estiment que la vidéo a été vue 18 millions de fois selon la police, 900 millions de fois selon les manifestants.

Résultat, le garçon a fait une bonne psychothérapie, est devenu phobique des balais et travaille désormais à la prestigieuse société de conservation et d’animation du patrimoine de Trois-Rivières, parce qu’il le vaut bien.

Son drame ? Avoir fait le con sur YouTube 8 ans trop tôt.

Parce que voyez vous, ma brave dame, en 2010, il n’y a plus vraiment d’endroits sur la toile qui sont dignement à l’abri d’une nouvelle “star du web”.

Un rapide coup d’oeil sur le Telegraph nous apprend, par exemple, que Susan Boyle (YouTube Hit), le Scarface des enfants (YouTube Hit), Greyson Chance (Internet Hit), Danny MacAskill (YouTube Star) et Christiaan Van Vuuren rappant de sa chambre d’hôpital en Australie (YouTube hit) qualifient tous, au yeux du journal, pour le prestigieux titre de – on cite – “internet sensations“. Ce qui doit nous faire une bonne “internet sensation” tous les 17 jours ouvrables, ou quelque chose comme ça parce qu’on a eu la flemme de compter.

Mais les “YouTube Hit” ne sont pas que plus fréquents. Ils sont aussi plus rapides. Là ou Gary Brolsma à du s’humilier pendant plus de deux ans à agiter la tête sur une musique approximative avant de donner sa première interview, il n’aura fallu pas plus d’une paire de semaines au gars du Double Rainbow pour passer à la télé nationale, fabriquer ses t-shirt, vendre sa musique sur iTunes et faire le malin sur CNN.

Pas plus qu’il n’en aura fallu à Antoine Dodson pour passer de la misère au meme, du meme à la télé (“internet sensation” encore … FUUUU) et de revenir à la case départ.

Une recherche dans les archives de Google News à base d’internet star, youtube hit et youtube star montre parfaitement à quel point le sujet est devenu populaire dans les médias de masse, en particulier depuis l’adoption en masse de YouTube.

Et une comparaison entre deux “meme” de 2007 et deux “meme” de 2010 montre combien l’intensité de ces phénomènes à augmenté par la même occasion.

Mais le “meme” n’était il pas précieux quand il était rare ?

Prenons l’exemple de Bo “The Bailer” (Internet Hit) (vidéo ici). Le 9 Août, Bo assiste à un match de baseball avec sa douce et tendre. La balle dévie dans les tribune (Hooooome Ruuuuun), il l’évite au lieu de l’attraper et sa douce moitié, assise à coté de lui, se la prend dans le bras. La scène se serait passée quelques années plus tôt, Bernard Montiel aurait introduit la séquence avec des rires pré-enregistrés et un bruit de crash dans un vidéo gag bien senti, avant le grand prix de formule 1 du dimanche.

En 2010, il n’aura pas fallu plus qu’un petit tour sur YouTube pour que Bo se retrouve auto-proclamé sensation web de la semaine. Résultat, exactement trois jours (et 350 000 vues) plus tard, Bo et sa petite amie sont invitées au “early show” (une interview vraiment passionnante, on vous la conseille), ont déjà eu leur lignes dans le Time, Fox, ABC ou le Telegraph (encore eux). On étudie même la portée sociologique de la chose dans un article qui a à peu près autant de profondeur que qu’un spectacle de Laurent Gerra.

Pourtant, dans le cas de “Bo the Bailer”, internet a eu l’air de s’en foutre. Pas un seul remix à l’horizon. Rien. Un tel vide que la demoiselle a été obligée de presque montrer ses seins pour faire parler d’elle en ligne.

Au moment où la durée du passage entre le web et le mass media s’est considérablement réduite et que son intensité s’est décuplée, est-ce le moment de déclarer le “meme” mort une bonne fois pour toute ? Qu’on passe enfin à autre chose ?

En attendant, on pourra se plaire à imaginer ce qu’il serait advenu du Star War Kid s’il avait attendu 2010 pour agiter son manche (cough). Le Telegraph en a une érection d’avance. (photo bannière : cc reallyboring @ flickr)

  • Par Da Scritch le : 19.08.2010 repondre au commentaire

    À partir du moment où ça passe à la tv, c’est ringard.

  • Par Michael Boamah le : 19.08.2010 repondre au commentaire

    Vraiment pas d’accord. C’est pas vrai.
    Les premiers YouTube sensation ont marqué les esprits et ont se souviendra toujours d’eux.
    Les hits de 2010 eux vont sans doute être vite remplacés par d’autres mais auront eu la chance de faire fructifier leurs instant celebrity.

    Donc MATCH NUL

  • Par AfkCafé le : 19.08.2010 repondre au commentaire

    Je n’aurais pas su dire mieux que Michael en fait.

    Antoine Dodson est certes passé de la misère au meme et du meme à la télé, il n’est pas retombé aussi vite que ça dans la misère. Bien au contraire. Il n’a pas été con, a su fructifier un peu sa gloire ephémère :

    http://www.antoine-dodson.com/

    Il a lancé son propre site, a reçu pas mal de dons. Alors oui, dans 2 mois il est oublié. Mais il se sera fait pas mal de thunes d’ici là, et il va pouvoir aider sa famille.

    Ce qui n’est vraiment pas le cas du Star Wars Kid qui a fini en thérapie !

    N’oublions pas aussi que maintenant, tout meme vidéo donne naissance à un remix. C’est une loi immuable, appelons la : L’Axiome du Slap-Chop.

    Et maintenant, pas mal de gens savent rebondir sur cette loi. Exemple, les covers de la Bed Intruder Song, qui ont servi par exemple à :

    Faire connaître des instruments méconnus du grand public :
    http://www.youtube.com/watch?v=42E7lY1kYrM&feature=related

    Faire connaître des styles musicaux trop peu diffusés :
    http://www.youtube.com/watch?v=c8W308qINzY
    (ChipTune mon amour)

    Mais, et c’est surtout là que ça devient intéressant, certains petits groupes aux myspaces à peine visités et aux fanpages FaceBook vierges profitent carrément de cette axiome du SlapChop et de la gloire ephémère de ses memes pour s’offrir la leur et gonfler un peu leur renommée :
    http://www.youtube.com/watch?v=HKraf32VU6M

    Hé ouais, 120.000 vues, c’est 6 fois plus que le total des vues de leur 14 autres vidéos cumulées. L’intention est louable, et le bénéfice surement intéressant.

    Alors oui, c’est peut-être critiquable, le fait qu’à chaque connerie qui naît sur 4chan, le lendemain on trouve le site associé “www.buythismeme-tshirts.com” et tout ce qui s’en suit, mais même si les répercussions sont toutes autres, je ne pense sincèrement pas que ces gens resteront aussi vite dans l’oubli qu’annoncé ici !

    Le meme est vivant, vive le meme !

    (Par contre, je suis totalement d’accord sur un point : le meme ne devrait pas sortir d’une petite sphere internetienne. Pour moi il y’a 3 sortes de gens, ceux qui ne connaissent pas les memes, ceux qui viennent d’entendre parler du Dramatic Chipmunk, et ceux qui ont découvert le double rainbow all the way quand la vidéo avait 350 vues. Mélanger tout ça rend la chose ridicule.)

  • [...] This post was mentioned on Twitter by Romain Pouzol, bienbienbien, Romain, Michael Pierlovisi, Camille Jouneaux and others. Camille Jouneaux said: 2010, l’année ou internet a tué le mème internet http://bit.ly/cY8eUn [...]

  • Par Capppppelllllo le : 19.08.2010 repondre au commentaire

    la portéE sociologique

    Par Dominique Willieme le : 19.08.2010

    Merci, oui, c’est modifié

  • Par Kof le : 19.08.2010 repondre au commentaire

    C’est pas un Home Run, c’est une foul ball…

    Par Dominique Willieme le : 19.08.2010

    Adepte du baseball, merci pour cette indispensable précision

  • Par Zeone le : 19.08.2010 repondre au commentaire

    “Son drame ? Avoir fait le con sur YouTube 8 ans trop tôt.”
    On est en 2010, Youtube a été créé en 2005… Mathematic fail !!! à moins que l’île ait à nouveau bougé …

    Par Dominique Willieme le : 19.08.2010

    OK, c’est vrai. La vidéo est sortie début 2003 (pas fin 2002) et elle s’est débortd propagée via le P2P. Les responsables de cette lamentable erreur seront executés sur la place de la Concorde lundi prochain, à l’heure où blanchit la campagne.

  • Par Derp le : 19.08.2010 repondre au commentaire

    Ah, les bons vieux memes faits à la main, avec amour et sans vision mercantile. C’est comme le rap, ça va perdre son essence pour devenir un truc immonde. Bientôt même la-super-énervante-chroniqueuse du télégramme nous pondra des pseudo-analyses-webo-culturelles…. Et puis sa coupe de cheveux… AH PUTAIN NON.

  • Par Scotch le : 19.08.2010 repondre au commentaire

    Le meme cesse d’être meme lorsqu’il passe :
    1) sur le site de 20mn
    2) dans les enfants de la télé
    3) dans le journal de 13h
    4) sur la lune

    Sans joker svp!

  • Par Arthur le : 23.08.2010 repondre au commentaire

    Toujours un plaisir de te lire, mister.

    Par Dominique Willieme le : 24.08.2010

    Merci bien, mon bon ami !

tout pareil

VAS-Y, FAIS PEKIN EXPRESS AVEC TON VÉLIB DE MERDE Géopolitique de la Real TV

La vie en Enterprise Porter un tee-shirt rouge tue

Albus Out, Potter Still In

seconde pioche

Longue Connexion

Internet, un remède bien efficace à la productivité Logos, vertiges, trous et Hitler, la journée en 10 liens

Ba-da-tadaaam Le Courrier du LOL #3

Go

LiensLiensLiens

Les murs ont la parole

 more