Comment ça, c'est pas Julien Doré la nouvelle star ?

Coup de Boyle

Par Romain

En participant à l’émission de télé-crochet Britain’s Got Talent, Susan Boyle ne se doutait probablement pas de ce qui allait lui arriver. Les trois minutes de sa prestation en ont fait une nouvelle icône, la patronne des “vrais gens”, et ont enflammé Internet, les journaux et la télévision. Le phénomène britannique a trouvé un terreau de culture aux États-Unis qui lui déroule depuis une semaine un tapis rouge d’ovation pour la simple raison que cette femme de 47 ans a un physique un peu ingrat et qu’elle n’ait pas envie de se refaire les seins, une liposuccion ou des injections de Botox, ça, l’industrie du spectacle ne comprend pas.

susuan

Le cas Boyle n’est pourtant pas une première. Il y a deux ans, c’était la même chose avec Paul Potts, participant à la première édition de Britain’s Got Talent. Lui aussi était un “simple gens” à  la dentition franchement imparfaite et au physique difficile. Vendeur de téléphone portable, il avait subjugué le jury et le public en interprétant Nessun Dorma de Puccini avant de remporter le premier prix de l’émission (Susan Boyle n’a pas encore gagné, mais sa victoire n’a plus beaucoup d’importance aujourd’hui).

Avec ce nouveau phénomène, on a pourtant changé de catégorie. On est entré de plain-pied dans la création d’un mythe. En direct. En six jours. Et à partir de trois minutes.

Ça débute avec la mise en scène de sa prestation. La première fois qu’on la voit, elle est seule, assise et mange un sandwich avec la musique pour les candidats nazes. Une petite interview en coulisses par Ant et Dec, les deux animateurs de l’émission, et la voilà qui entre sur scène dans une robe dorée, sans maquillage ni coiffure. Au moment où elle annonce son âge (47 ans), le public et le jury rit, se moque. Ce qui se comprend difficilement puisque justement la compétition est ouverte à tous les âges et tous les talents.

Mais la machine est lancée, on veut que le téléspectateur se moque d’elle coûte que coûte et tout ce qu’elle dira par la suite doit être suivi d’un plan de coupe sur une personne qui rit ou qui lève les yeux au ciel. Comme si clignotait quelque part : “allez-y, foutez-vous de sa gueule, vous allez voir, on va bien se poiler“. Aucun autre candidat n’a eu le droit à autant de scepticisme : même pas Gwyneth la sorcière (ci-dessous).

sorciere

Quand Susan Boyle commence à chanter I Dreamed a Dream (de la comédie musicale Les Misérables), il suffit de trois mesures pour que le public se lève puis c’est le jury qui ramasse ses dents avant un insert sur les deux animateurs en coulisses : “Oh ! Vous ne vous attendiez pas à ça ?” face caméra. Vient ensuite le concert de louanges, de litanies et de condescendances des trois membres du jury : “tout le monde riait, plus personne ne rit”, “je sais que tout le monde était contre vous, on a tous été très cyniques et on s’est pris une grande claque”. La vidéo :

Bâm ! C’est le phénomène de la soirée, 10 millions de télépectateurs sont devant leur écran à ce moment et la machine s’emballe avec YouTube (plus de 25 millions de fois vues à ce jour). Digg propose la vidéo sur sa page d’accueil, vidéo que voit Ashton Kutcher, Kutcher le twitte puis, sa femme, Demi Moore le retwitte (ah, ces familles modernes…) : “You saw it made me teary !

Susan Boyle devient la sensation américaine du moment. Bloggueurs, éditorialistes, journaux (et pas que les tabloïdes), tout le monde a un avis (féministes, chanteurs, politiciens) et personne ne veut rater le phénomène. On assiège sa maison et celle d’un de ses frères, on va dans le pub local, on veut tout savoir. En quelques jours, elle a sa page Wikipedia, un site internet de fans (créé le soir même de l’émission), on murmure même que Simon Cowell, membre du jury et producteur de la série, est en pourparlers avec une division de Sony Music pour qu’un disque sorte très très vite. On retrouve un vieil enregistrement pour un disque de charité où elle interprétait Cry me a River. CBS réussit la première à avoir une interview de la nouvelle célébrité, puis Larry King sur CNN et, cette semaine, Oprah Winfrey. La consécration.

Pourquoi un tel engouement ? Probablement une forte envie de rédemption de la superficialité dans les pays occidentaux de l’apparence et du factice. Aux États-Unis où les mots “belle” et “femme” doivent être collés l’un à l’autre avec “jeune” pas loin, Susan Boyle est devenue l’anti-thèse : “ah bon, des femmes peuvent être moches et ne pas avoir envie de se faire refaire les seins ?” (voir là-dessus le nombre de questions pour savoir si elle va profiter de sa gloire pour se glamouriser un peu, ce à quoi elle répond “Qu’est-ce qu’il y a de mal à ressembler à Susan Boyle ? C’est quoi le problème avec ça ?”). Et quand on voit ce qu’elle donne avec un lisseur à cheveux et un peu de maquillage, on se dit qu’on la préfère au naturel :

Susan Relooking Extreme

En tout cas, c’est très pratique car Susan a tout ce qu’il faut pour être justement cette rédemptrice tant sa vie ressemble à un épisode biblique.

D’abord, Susan est pauvre comme Job. Elle vit dans un coin sans le sou d’Ecosse, West Lothian, à Blackburn, un petit village. Même la Google Car n’y est pas passée. Cadette d’une famille de neuf enfants (dont six vivent encore), elle est sans emploi, travaille comme volontaire à l’Église où elle chante également. C’est aussi une miraculée : sa mère l’a eue à 47 ans, l’accouchement difficile a privé le bébé d’oxygène assez longtemps pour qu’elle souffre de séquelles. Ensuite, elle est dévouée comme Marie-Madeleine : elle fait de l’assistance sociale, elle va voir les personnes âgées et s’est occupée de sa mère jusqu’à la fin de sa vie il y a deux ans. Et enfin, elle est vierge comme… Mais en fait non. Elle n’est pas vierge. C’est juste que ce qu’on a cru. Et c’est là où le serpent se mord la queue.

Alors qu’on venait de se dire que c’en était fini, qu’on n’allait plus nous y reprendre à juger quelqu’un par son physique, voici qu’une blague de Susan devient sujet à polémique. Avant de monter sur scène, elle explique en rigolant à Ant et Dec qu’elle n’a jamais embrassé de garçon de sa vie et la blague (vraie ou pas) revient dans la bouche des journalistes en boucle et dans les titres des articles. Parce qu’une femme moche ne peut pas faire d’humour. Et si elle dit qu’elle n’a jamais embrassé, c’est forcément vrai, non ? Mais si : puisqu’elle est moche. Même si les voisins démentent.

En fait, c’est ça qui est génial avec Susan Boyle, c’est qu’on dit qu’on a beaucoup appris de ces trois minutes, et en fait, non, on reste toujours aussi con et superficiel. Merveille de la nature humaine.

Le plus bête de toute cette histoire, c’est que personne ne parle du véritable talent de la soirée : Andy Demetriou qui se présentait comme le nouveau Gene Kelly.

Bah quoi, on a plus le droit de se moquer ?

Pas de mots cles pour ce post.

  • Par axelle le : 20.04.2009 repondre au commentaire

    c’est un peu Cindy Sanders à l’échelle du burger americain. En fait, elle est là pour montrer , ou plutôt faire croire que l’on peut avoir le système, que l’on peut (on: vous, nous, toi, oui toi pas si passif que tu en as l’air) être plus fort que la machine. Alors qu’elle en est symptomatique..un rouage comme un autre….tu penses bien que les mecs derrière le rideau en l’envoyant savaient ce qu’ils étaient entrain de faire…et de lancer eux-même un buzz contre le mépris méprisant de leur propre création…ouh lala, la mise en abîme , c’est épuisant.

    Par YannDos le : 20.04.2009

    Une Cindy Sanders qui saurait chanter, quoi.

  • Par raph le : 20.04.2009 repondre au commentaire

    Le pire c’est qu’elle n’est ni si moche (je veux dire ok, elle est pas joie mais je connais bien pire) ni si géniale. Ou bien ?

    C’est très symptomatique de l’effet buzz en tout cas…

    Par Romain le : 20.04.2009

    C’est d’ailleurs le plus fascinant de l’histoire. Elle est largement plus “quelconque” que “laide”.

    Par Kxzaon le : 20.04.2009

    Très juste, elle est quelconque et chante juste mieux que les autres merdeux de l’émission ce qui n’a rien de complètement fou. Enfin je sais pas, je l’entend, je crie pas au génie non plus. Bref les mecs de la production sont pas cons, ça s’est déroulé exactement comme ils le souhaitaient.

  • Par Fix le : 20.04.2009 repondre au commentaire

    C’est fou comme les gens qui se savent filmés éprouvent ce besoin d’en rajouter des tonnes dans leurs expressions corporelles ; c’est quelque chose qui me fascinera toujours chez les présentateurs télé. Merde, Staline n’aurait jamais pu présenter Britain’s got talent !

    Par Franck C. le : 20.04.2009

    En lisant un peu vite j’avais lu “[...] fascinera toujours chez les PREDATEURS de la télé”.

    Puis j’ai relu et rectifié. Puis j’ai relu et me suis dit que “prédateur”, ça leur allait bien.

  • Par stan le : 20.04.2009 repondre au commentaire

    Elle s’est coupée les cheveux sur la photo de droite, non ?

    Par Jukilo le : 21.04.2009

    Ahahha
    c’est l’émission de relooking qui est passée par là!

  • Par Philippe le : 20.04.2009 repondre au commentaire

    Bon article. Rue89 a aussi publié un article hier qui tente de décrypter ce buzz.
    La Société du Spectacle S.A. nous refait le coup chaque année. La vérité est qu’on aura oublié Susan Boyle aussi tôt qu’on aura trouvé une nouvelle bête de foire (d’ici quatre mois). Après Magalie la dodue de la Star Ac’, Christophe Willem le maigrichon, et Susan Boyle la vieille peau, je prends les paris sur un nain soprano pour la prochaine émission de ce type.

    Par lusky le : 20.04.2009

    et ta spécialité rappelle moi?

  • Par le matt le : 20.04.2009 repondre au commentaire

    Je pense que tout ça se fait de manière assez implicite et inconsciente. Sous le chocs, les gens pensent avoir une révélation personnelle profonde, et se forgent un idéal. Alors ils commencent à y croire, et se refusent à écouter ce qui pourrait l’amoindrir. Le mythe est né, on fait tout pour l’encenser et l’entretenir. C’est comme ça que fonctionnent les religions.

    Et comme pour toute religion, un petit groupe a créé l’étincelle, et en tirera profit par la suite.

    Cela dit, elle est forte cette Susan Boyle. :)

    Par le matt le : 20.04.2009

    Bon et pour Andy, c’est surement le peuple persécuté de cette nouvelle religion. Ha en fait, non.

  • Par Gyom le : 20.04.2009 repondre au commentaire

    Certes, on est tous d’accord qu’il s’agit bien d’un buzz.
    Savoir si le soufflé va retomber aussi vite qu’il est monté ne me semble pas spécialement pertinent; le truc hallucinant c’est l’ampleur que ça prend.
    30 millions de visionnages en une semaine, avec passages chez Oprah et CNN dans la foulée, c’est quand même fou.
    Perso, je reste convaincu que tu nous mets exactement la même interprétation avec une jeune mignonne, on n’en ferait pas tout un fromage. C’est juste délirant qu’elle puisse chanter plutôt bien en étant moche: ok, le concept est un peu fumeux.
    Par contre, toute la phénoménologie du buzz me laisse sur le cul.
    Les tempêtes ne dureraient pas forcément plus longtemps, mais alors putain que les vagues deviennent hautes!

  • Par carbon le : 20.04.2009 repondre au commentaire

    Très bonne analyse de la chose. Toute la vidéo qui a fait tant de buzz sent la mise en scène à plein nez !

  • Par k2vintout le : 20.04.2009 repondre au commentaire

    Je savais pas que Polpote chantait XD

  • Par Renaud le : 20.04.2009 repondre au commentaire

    Non mais alors là je ne comprends plus rien.
    Faut arrêter l’hypocrisie et la démagogie. Hé ! Non seulement elle est moche mais alors franchement elle chante comme une mamie d’église (qu’elle est d’ailleurs). Ca chevrotte limite et ça sonne “lyrique” comme du André Rieu. Non, franchement, si elle avait un talent exceptionnel je pourrais comprendre qu’il y ait un buzz …
    mais alors là… je ne comprends plus rien.

    Par lusky le : 20.04.2009

    c’est normal tu t’appelle renaud

    Par Renaud le : 22.04.2009

    Cette réponse est assez vile. Je tiens à la dénoncer totalement.

    Par lusky le : 24.04.2009

    ah oui et pourquoi pas tu t’amuse à critiquer physiquement quelq’un que tu ne connais pas alors je fais la même chose stupide que toi :)
    message passé?

  • Par fred2baro le : 20.04.2009 repondre au commentaire

    moi je trouve ça énorme .. Je la trouve génial! je trouve qu’elle a un sacré courage de se mettre en avant comme ça. Que son coté con con me la rend plutot sympathique et que malgré tout le fait qu’elle ait 47 la rend imperméable à tout ce que le show business pourrait lui imposer ..
    Je trouve qu’ell a la vraie classe… cte femme.

    et même que Romain il a pas lu la page wikipedia qui dit qu’elle a 4 frères et soeurs.. Mais que tout le monde s’en fout parce qu’on sait que ça va devenir les jaloux de service qui vont bientôt raconter des trucs dégueu sur la susan (susaaaaaaannnn) en échange d’un jolie chèque tout dégoulinant de racontars à moitié faux… miam..

    non sérieux, en dehors du fait que la machine mercantile va se mettre en route et que ça mignon à regarder. je pressens qu’il y aura un os quand même et qu’elle va pas tout faire comme il faudrait et c’est cela qui me ravit d’avance …

    Par Guillaume le : 21.04.2009

    Au-delà du buzz qui est en effet assez exceptionnel (25 millions de visionnages en une semaine, dont le mien, faut arrêter le délire!) je trouve que la Susan Boyle en question est elle plutôt quelconque: oui, elle n’est pas très belle et elle chante plutôt bien, mais moi dans ma paroisse eh bien il y a soeur Odile qui est encore plus vieille et encore plus moche et qui chante encore mieux (dans le même style de chanteuse de messe en plus)!

    D’ailleurs, pour ceux qui fréquentent les maisons d’opréa, les vieilles, qui sont aussi grosses et moches, mais qui ont une voie merveilleuse, c’est quand même assez monnaie courante! Regardez Montserrat Caballé ou Joan Sutherland (sur la vidéo, pas la jeune à la poitrine monstrueuse, mais l’autre)! D’où ma conclusion: l’univers de la musique classique, aussi guindé soit-il, reste plus ouvert que le monde pop prétendument imbibé de morale Télétubbies… ^^

    http://www.youtube.com/watch?v=Q4UdG9CXz1I

    Par reyda le : 21.04.2009

    “D’ailleurs, pour ceux qui fréquentent les maisons d’opréa, les vieilles, qui sont aussi grosses et moches, mais qui ont une voie merveilleuse, c’est quand même assez monnaie courante! ”

    oui, mais ces “vieilles” dont tu parles ont auparavant été des chanteuses d’opéra avec un longue carrière. Là on parle de quelqu’un qui aurait ces capacités mais qui faute de chance, d’ambition ou simplement faute d’être prises au sérieux, n’ont pas été si je puis dire “detectées” par le système. C’est tout de même un peu différent…

  • Par twenty6 le : 21.04.2009 repondre au commentaire

    Y’a aussi le patit Shaheen Jafargholi, dont la vidéo, issue de la même émission et twittée par Mrskutcher fait son petit trou dans l’ombre de la Susan Boyle.

    C’est un style différent, 12 ans et maman au chômage, mais le mythe nait à peu près aussi joliement que celui de Miss Boyle, après que tout le monde ait cru a un cassage du jury, on assiste a une prestation qui ferait presque poindre une larme. Mais gageons qu’on l’oubliera tout aussi vite que la Susan.

    http://www.youtube.com/watch?v=yVU4IkzMNIo

  • Par Phix le : 28.04.2009 repondre au commentaire

    je sais bien qu’en France, tout le monde s’en fout mais Susan Boyle n’est pas un “phénomène anglais”… Elle est soit écossaise soit britannique.

    C’est une faute telleeeement courante qui m’énerve énooormement.

    Par Romain le : 28.04.2009

    Oula, oui. Tu as tout à fait raison ! Mon prof (du Pays de Galles) ne supportait pas quand on disait qu’il était anglais. Je corrige ça. La honte.

tout pareil

Oh, on peut même faire des phrases

Il n'y a jamais de perdant quand on choisit les bonnes statistiques Opérateurs mobiles : tous PREUM’S

Le mauvais goût, c'est parfois plus fort que nous Nokia et la miniaturisation : peut mieux faire

seconde pioche

Les meilleurs memes Internet chez Colbert

Faut pas rester là, madame, faut partir maintenant BienBienBien, la fin et la suite

George Lucas s'en met plein le goitre Star Cash – maintenant en 3D !

Go

LiensLiensLiens

Les murs ont la parole

 more